Histoires Zen - MEDITATION et Liberté Bouddhisme et Spiritualité

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Histoires Zen

Bouddhisme

Une histoire zen : Le Maître du silence
Une histoire zen : L'art de réparer les pneus creuvés
Une recette de cuisine végétarienne : Poulet aux myosotis

LE MAITRE DU SILENCE

LE MAITRE DU SILENCE

Un moine qui s'était baptisé lui-même "le maître du silence", était en réalité un mystificateur qui n'entendait rien au zen. Pour mieux duper les gens, il avait à son service deux moines éloquents qui répondaient pour lui aux questions qu'on lui posait, tandis que lui-même n'ouvrait jamais la bouche, comme pour justifier son nom.
Un jour, alors que ses acolytes étaient absents, il reçut la visite d'un moine pèlerin qui lui demanda :
- Maître, qu'est-ce que le Bouddha ?
Ne sachant que faire ni que dire, le pseudo "maître du silence" regarda dans toutes les directions, cherchant ses complices.
Le pèlerin, apparemment satisfait, lui demanda alors :
- Maître, qu'est-ce que le dharma ?
Toujours aussi embarrassé, notre homme leva les yeux vers le plafond puis les baissa vers le sol, appelant à son aide le ciel et l'enfer.
Le pèlerin demanda encore :
- Maître, qu'est-ce que la sangha ?
"Le maître du silence" se contenta de fermer les yeux.
Le pèlerin lui demanda enfin :
-  Maître, qu'est-ce que la grâce ?
Abandonnant tout espoir, le "maître du silence" ouvrit les bras en signe de capitulation.
Sur quoi le moine pèlerin s'en alla, manifestement enchanté de sa visite.
En cours de route, il rencontra les deux acolytes du "maître du silence" et il se mit à leur parler de lui en termes enthousiastes. Voici ce qu'il leur dit :
Je lui ai demandé ce qu'était le Bouddha, et aussitôt il s'est tourné vers l'est et vers l'ouest pour me faire entendre que les humains cherchent sans cesse le Bouddha là où il n'est pas.
Ensuite, je lui ai demandé ce qu'était le dharma, et pour me répondre il a regardé vers le haut et vers le bas, me signifiant ainsi que la vérité du dharma est un tout, où il ne faut faire aucune discrimination entre le haut et le bas, la pureté et l'impureté y étant également partagées.
Pour répondre à ma question, sur la sangha, il a fermé les yeux sans rien dire, me rappelant ainsi le fameux dicton : "Celui qui peut fermer les yeux et dormir profondément dans les gorges profondes des montagnes, celui-là est un grand moine".
Enfin, en réponse à ma dernière question : "Qu'est-ce que la grâce ?" Il a ouvert les bras et m'a montré ses deux mains, pour me faire comprendre que la grâce est une bénédiction guidant les êtres sur le chemin de la vie...
Oh! Quel maître éclairé! Et que son enseignement est profond!
Lorsque les deux moines furent rentrés, le "maître du silence" les gourmanda vivement. - Où donc traîniez-vous encore ? Leur dit-il. Il y a une heure, un pèlerin qui m'a accablé de questions m'a mis dans un embarras mortel, où j'ai failli perdre ma réputation !




LE ZEN, ET L’ART DE REPARER LES PNEUS CREUVES

LE ZEN, ET L’ART DE REPARER LES PNEUS CREUVES

Vous roulez à vélo sur une pittoresque route de campagne, avec le vent dans les cheveux et les oiseaux qui chantent dans les arbres alentour. Vous êtes sur le point d'atteindre une sorte d'extase Zen, quand votre attention commence à être attirée par votre roue arrière. Elle semble cogner sur le sol. Progressivement, vous réalisez qu'il s'agit d'une crevaison.
Vous descendez de vélo et commencez à pomper, mais ça ne marche pas. C'est alors que vous réalisez que vous n'avez pas de kit de réparation. Vous vous dirigez à pied vers le téléphone le plus proche. Après plusieurs heures passées à chercher un téléphone ou à convaincre quelqu'un de vous laisser utiliser le sien, vous calculez que vous allez devoir marcher encore une demi-heure pour rentrer chez vous, lorsqu'une pluie drue et froide commence à tomber.
Vous vous jurez de ne jamais refaire cette erreur.

Vous roulez à vélo sur une pittoresque route de campagne, avec le vent dans les cheveux et les oiseaux qui chantent dans les arbres alentour. Vous êtes sur le point d'atteindre une sorte d'extase Zen, quand votre attention commence à être attirée par votre roue arrière. Elle semble cogner sur le sol. Progressivement, vous réalisez qu'il s'agit d'une crevaison.
Vous descendez de vélo et commencez à pomper, mais ça ne marche pas. Vous démontez votre pneu, ouvrez le kit de réparation et préparez la surface autour du trou. Vous essayez enfin de faire sortir la colle. Oh, vous n'aviez pas remarqué que le bouchon du tube était soudé par la colle! Vous cherchez frénétiquement quelque chose pour percer un trou, mais vous ne trouvez rien.
Quelques heures plus tard, après une pluie battante, vous arrivez chez vous.
Vous vous jurez de ne jamais refaire cette erreur.

Vous roulez à vélo sur une pittoresque route de campagne, avec le vent dans les,… Vous êtes sur le point d'atteindre une sorte d'extase Zen, quand votre attention commence à être attirée par votre roue arrière. Elle semble cogner sur le sol. Oh non, pas encore !
Vous descendez de vélo, démontez le pneu, et ouvrez le kit de réparation. A l'aide de l'aiguille qui se trouve dans le kit, vous percez un trou à l'extrémité du tube, et la colle sort. Maintenant, il ne vous reste plus qu'à trouver le trou. Malheureusement, cette fois-ci le trou n'est pas grand. Vous ne voyez même pas de trou, et vous ne sentez pas l'air s'échapper. Comme votre bidon d'eau est vide, vous essayez de cracher sur la chambre à air, mais sans résultat. Vous commencez alors à pomper de plus en plus d'air dans la chambre avec l'espoir que le trou se signalera de lui-même, mais sans résultat. Finalement vous remontez le pneu et la chambre à air, et vous gonflez à bloc. Le pneu se dégonfle à toute vitesse.
Quelques heures plus tard, après une pluie battante, vous arrivez chez vous.
Vous vous jurez de ne jamais refaire cette erreur.

Vous roulez à vélo sur une pittoresque route de campagne, avec le vent dans les,… Vous êtes sur le point d'atteindre,… quand votre attention,… Votre roue arrière semble cogner sur le sol.
Cette fois-ci vous avez une chambre à air de rechange. Comme vous n'arrivez pas à trouver le trou, vous remplacez la chambre à air et vous repartez. Quelques centaines de mètres plus loin, vous remarquez que votre roue arrière semble cogner sur le sol. Aviez-vous pensé à vérifier l'intérieur du pneu, à la recherche de débris de verre, de clous ou d'un morceau de fil de fer ?
Quelques heures plus tard, après une pluie battante, vous arrivez chez vous.
Vous vous jurez de ne jamais refaire cette erreur.

Vous roulez sur une pittoresque,… avec le,… dans les,… Votre roue arrière semble cogner sur le sol.
Cette fois-ci, vous pensez à inspecter l'intérieur du pneu, mais la nouvelle chambre à air refuse de se gonfler. Il arrive que des chambres à air flambant neuves soient percées. En arrivant chez vous après une pluie battante, vous vous jurez de ne jamais refaire cette erreur.

Vous roulez sur une pittoresque,… Votre roue arrière semble cogner sur le sol.
Cette fois-ci vous vérifiez l'intérieur du pneu, et la nouvelle chambre à air est en parfait état. Après un kilomètre, vous crevez de nouveau. Quelques heures plus tard, etc., vous vous jurez,…

Vous roulez,… Vous ne craignez plus du tout les crevaisons, car vous avez installé des bandes de protection en plastique. C'est alors que votre roue arrière semble cogner sur le sol. Une minutieuse inspection révèle que la chambre à air était pincée par la bande de protection.

Vous circulez,… Vous visez délibérément chaque éclat de verre et chaque clou de la route. Votre roue arrière cogne sur la route, mais vous savez pourquoi, et vous ne vous arrêtez pas : car votre pneu est maintenant rempli d'un caoutchouc solide.
Soudain, un chien énorme et vicieux bondit de nulle part. Il mord votre pneu, et vous rigolez intérieurement en pensant à la douleur qu'il doit ressentir. Puis vous découvrez que votre pneu arrière cogne sur le sol de façon incontrôlable, car il en manque un gros morceau. Quelques heures plus tard, vous arrivez chez vous, et quelqu'un vous emmène à l'hôpital pour vous piquer contre la rage. Vous vous jurez,…

Vous roulez,… tractant une remorque pleine de pneus de rechange. Soudain, vous sentez une secousse venant de la remorque. Vous vous rappelez alors que vous n'avez pas pris de pneus de rechange pour la remorque.
Quelques heures plus tard,… vous vous jurez,…

Vous roulez,… suivi d'une camionnette pleine de vélos et de pneus. Soudain vous entendez le bruit d'un éclatement derrière vous. La camionnette a un pneu crevé. Vous roulez plusieurs kilomètres, à la recherche d'un téléphone, quand vous remarquez que votre roue arrière semble cogner sur le sol. Quelques heures plus tard,…

Vous roulez à vélo sur une pittoresque route de campagne, avec le vent dans les cheveux et les oiseaux qui chantent dans les arbres alentour. Vous êtes sur le point d'atteindre une sorte d'extase Zen, quand votre attention commence à être attirée par votre roue arrière. Elle semble cogner sur le sol. Progressivement, vous réalisez qu'il s'agit d'une crevaison.
Vous continuez votre méditation. Vous avez appris, logiquement, émotionnellement, psychologiquement et spirituellement, que les crevaisons font aussi partie du voyage. Vous jouissez des caprices du pneu, des morsures du chien, des marches sous la pluie, des automobilistes qui vous klaxonnent sur les talons et vous jettent des bouteilles. Vous ne tressaillez même pas lorsqu'on vous les jette. Vous avez maintenant dépassé les problèmes triviaux de ceux qui font du vélo : Vous êtes maintenant un vrai cycliste.
C'est pas beau, la bicyclette ?




Bienvenue dans l’univers de la cuisine bouddhiste  !

Menu
Aujourd'hui : POULET AUX MYOSOTIS

INGREDIENTS
· Un petit poulet bien tendre
· Un bouquet de myosotis
· Une pincée de vent
· Une cuillerée de miel
· Un zeste de soleil

PREPARATION & DEGUSTATION
Caresser le petit poulet tendre de la tête au croupion.
Mettre le bouquet de myosotis dans un vase bleu ciel.
Ajouter la pincée de vent et le zeste de soleil.
Déguster lentement la cuillerée de miel, en regardant le petit poulet tendre picorer la pelouse, pendant que les autres sont à table!

Les recettes du succès sont à présent entre vos mains, il ne tient qu’à vous de les enrichir en laissant libre cours à votre imagination
Bon appétit !


 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu