Voeux pour l'humanité - MEDITATION et Liberté Bouddhisme et Spiritualité

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Voeux pour l'humanité

CONTACT/Divers

Pour la liberté des peuples...

Pour moi la véritable révolution du 21ème siècle, sera spirituelle et laïque. (ou ne sera pas !) Pour l'humain la véritable révolution de ce siècle sera de parvenir à dépasser les particularismes religieux ou culturels, afin que tous les êtres puissent se reconnaître dans une éthique laïque basée sur des principes humains universels. Le rôle de l'éthique est fondamental dans notre civilisation. Elle permet aux hommes de vivre ensemble en étant tolérants et respectueux les uns des autres. Et il serait bon que ces manquements soient dénoncés par les médias des pays démocratiques.

La spiritualité enseigne la voie de la non dualité, ou de la connaissance. Il ne s’agit même pas de tolérance, ou de respect de l’autre, mais d’une ouverture découlant de l’expérience intérieure qui transcende toutes les formulations. C’est pourquoi j’ose dire que la religion divise tandis que la spiritualité unit. Et il n’y a  pas d’issue dans une théologie et une foi abordées de manière purement horizontale comme un ensemble de croyances auxquelles il faudrait adhérer.

En hommage à l’ensemble des victimes et en condamnant avec la plus grande fermeté ces actes de barbarie contre les libertés fondamentales de la démocratie.


ACTE BARBARE à Paris le mercredi 07 janvier 2015

Pour rendre hommage aux victimes de l'attentat meurtrier contre Charlie Hebdo
La liberté de la presse n'a pas de prix. L'intégrisme quel qu'il soit ne passera pas !


CHARLIE - Rassemblement à TARBES 

Voir le film Cliquez ici

EDUCATION DU COEUR

Voici des propos du Dalaï-lama, la veille d’une conférence publique qu’il a donnée à Montréal le 3 octobre 2009 sur le thème : Éducation du cœur - la puissance de la compassion.
« La révolution intérieure que je préconise n’est pas une révolution religieuse… J’en suis arrivé à la conclusion qu’il n’importait guère qu’un être soit croyant ou non : il est plus important qu’il soit bon. Qu’ils nous viennent du dehors, comme les guerres, la violence et le crime, ou qu’ils se manifestent au-dedans de nous sous forme de souffrances psychologiques et affectives, nos problèmes resteront sans solution aussi longtemps que nous continuerons d’ignorer notre dimension intérieure. C’est cette ignorance qui explique qu’aucun des grands idéaux mis en œuvre depuis plus de cent ans - démocratie, libéralisme, socialisme - n’ait réussi à apporter les avantages universels qu’ils étaient censés procurer. A n’en pas douter, une révolution s’impose. Mais pas une révolution politique, économique ou même technique. Ce siècle en a connu assez pour que nous sachions désormais qu’une approche purement extérieure, aussi utile soit-elle, ne saurait suffire. Ce que je propose est une révolution intérieure.»

HEGOAK, emblématique chanson basque

HEGOAK, emblématique chanson basque

SENS DES PAROLES :  L'oiseau est pris comme symbole de la liberté et les paroles évoquent le dilemme qui existe lorsqu'il y a une personne proche que l'on souhaite posséder : Ou vous l'attachez et la possédez comme un oiseau en cage, ou vous l'aimez telle qu'elle est, et alors, si elle souhaite partir, vous devez la laisser partir.

eHegoak ebaki banizkion
Neuria izango zen
Ez zuen aldegingo
Bainan horrela
Ez zen gehiago xoria izango
Eta nik
Xoria nuen maite
TRADUCTION :
Si je lui avais coupé les ailes
Elle aurait été mienne
Elle ne se serait pas enfuie
Mais alors
Elle n'aurait plus été un oiseau
Et moi
C'est l'oiseau que j'aimais



HEGOAK, pour l'histoire...



Joxean ARTZE, poète
J'avais 24-25 ans lorsque je l'ai écrit. Le thème de l'oiseau figure souvent dans nos vieux recueils de chant. Il m'a semblé que l'on pouvait l'assimiler à l'image de la liberté.
Mikel LABOA, chanteur
Un soir, peut-être en 1968, je suis allé dîner dans un restaurant de San-Sebastian. Le poème, qui n'était pas encore paru, était imprimé sur les serviettes. C'était un acte de résistance contre l'interdiction faite par le régime franquiste d'utiliser la langue basque. Il m'a beaucoup plu. Quand je suis rentré à la maison je l'ai mis en musique. Je crois qu'il m'a fallu très peu de temps.
Le contexte politique en a involontairement fait une sorte de chanson de révolte.
Pantxoa ETCHEGOIN, Directeur de l'Institut Culturel Basque (I.C.B.), à Ustaritz, interprète le poème Txoria Txori non seulement dans un sens politique, mais aussi comme le symbole d'un homme oiseau qui recherche la liberté afin que son envol soit, pour les autres, source de vie.

Benito Lertxundi Esoain est un chanteur basque né à Orio le 6 janvier 1942


A partir de l'année 1965 le mouvement Ez Dok Amairu  était en gestation, dans cette mouvance se trouvaient, entre autres, les frères Artze, Jose Angel Irigarai, Lourdes Iriondo, Xabier Lete, Julen Lekuona, Laboa lui même. et l'influence de Oteiza, dans ce grand élan qui avait pour prétention de rénover l'art basque et d'en faire prendre conscience à la société. Ez Dok Amairu s'avéra une magnífique projet d'expérimentation et d'apprentissage, toutefois il fut dissous en 1972, déjà il avait laissé l'empeinte de son sillage en Benito.
En 1971 ll publia son premier disque de longue durée avec pour titre son propre nom: Benito Lertxundi. En fait il s'agissait d'une compilation de ses premières chansons d'amour et de lutte, hantées avec l'aide unique de la guitare, en combinant des thèmes populaires et des créations, pourtant à l'heure actuelle cela peut nous paraître musicalement assez ingénieux."
(Texte extrait du livret accompagnant l'album Hunkidura Kuttunak . Elkarlanean , 1993)

Les paroles de « Zenbat gera ? » en basque et en français

Gure asmoak, esperantzak,   Nos desseins, nos espoirs,
Herria, askatasuna,    Le pays, la liberté,
Justizia, bakea,    la justice, la paix,
Egia, maitasuna,    la vérité, l'amour,
Mitoak, hitz hutsak.    des mythes, des mots creux.
Zenbat gera ?       Combien sommes-nous ?
Lau, bat,     Quatre, un
Hiru, bost, zazpi ?     Trois, cinq, sept ?
Zer egiten dugu ? Ezer ez.   Que faisons-nous ? Rien.
Zer egiten dugu ? Elkar jo.  Que faisons-nous ? Nous frapper entre nous.
Zer egingo dugu. Elkar hil.    Que ferons-nous ? Nous entre-tuer.
Hori ez ! Hori ez !      Cela non ! Cela non !

Message de Charlie Chaplin (Extrait du film Le dictateur 1940)

Le monde aura toujours des problèmes... Pourquoi ?
Une page à visiter dans
Menu : Evolution/Page : Le monde a des problèmes

 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu