Terrien - MEDITATION et Liberté Bouddhisme et Spiritualité

Aller au contenu

Terrien

Evolution

Terrien = habitant de la terre
Des Terriens pleurent pour être entendus !

Dans la lande, le Roi Lear demanda à Gloucester :
- Comment vois-tu le monde ?
- Et Gloucester qui était aveugle, répondit :
- Je le vois parce que je ressens.

Trois forces primaires de vie existent sur cette planète.
La nature, les animaux et l'humanité. Nous sommes les terriens... Fais la connexion !

Le Roi Lear fait partie des œuvres les plus populaires de Shakespeare à avoir été représentées au XXe siècle.


"Ce que vous vous apprêtez à regarder, dépasse vos pires cauchemars !"

EARTHLINGS est un documentaire long-métrage sur la dépendance absolue de l'humanité à l’égard des animaux
(animaux de compagnie, nourriture, habillement, divertissement, et recherche scientifique) mais aussi sur l’irrespect total pour ceux qu’on peut aussi qualifier de  « marchandise ».

"Terriens", véritable film coup de poing sur la manière dont les humains traitent les animaux.

Réalisé par Shaun Monson - Le narrateur est Maxime Ginolin, à qui l'on doit le film "Le Jugement", et la musique est signé par Moby.

Avec une étude approfondie sur les magasins d’animaux de compagnie, les usines à chiot, les refuges pour animaux, mais aussi les manufactures de cuir et de fourrure, les industries de hobbies sportifs et les professions médicales et scientifiques, EARTHLINGS utilise la caméra cachée et jamais auparavant on avait vu ces pratiques au jour le jour, d’une des plus grandes industries au monde, qui se fonde entièrement sur l’utilisation d’animaux pour faire du profit.
Puissant, instructif et provoquant, EARTHLINGS est de loin le documentaire le plus complet jamais produit sur la relation entre la nature, les animaux et les intérêts économiques des humains. On trouve beaucoup de films défendant cette cause, mais celui-ci dépasse tout.
Des Terriens pleurent pour être entendus.

Merci d'avoir "tenu" jusqu'au bout !

HISTOIRE BOUDDHISTE

Un jour, en Inde, le Dalai-Lama donna un sermon, assis sur un trône de brocart. Des centaines de disciples avaient parcouru des milliers de kilomètres pour le voir. Soudain, il s'arrêta de parler : un minuscule insecte venait de se faufiler sous les plis de sa robe. L'heure était grave et les auditeurs très inquiets à l'idée que les paroles de sagesse qu'ils étaient venus écouter de si loin fussent interrompues, pour trois fois rien.
Dans un silence de plus en plus lourd et avec d'infinies précautions, le Dalai-Lama fit grimper l'insecte sur son doigt, attendit qu'il eût retrouvé l'équilibre et le souffla au loin.
Puis il murmura aux pèlerins ébahis : "Vous comprenez, cet insecte est beaucoup plus important que ce que j'avais à vous dire."

Retourner au contenu | Retourner au menu