Août 2015 - MEDITATION et Liberté Bouddhisme et Spiritualité

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Août 2015

BLOG


L'EDUCATION


“L'éducation consiste à comprendre l'enfant tel qu'il est, sans lui imposer l'image de ce que nous pensons qu'il devrait être.”


L’éducation ne consiste pas à apprendre dans des livres, à confier certains faits à la mémoire, mais à apprendre comment regarder, comment écouter toutes ces choses que racontent les livres, que ce qu’ils racontent soit vrai ou faux.

Elle ne consiste pas simplement à passer des examens, à obtenir un diplôme et une situation, à se marier et à s’installer mais encore à savoir comment écouter les oiseaux, comment voir le ciel, l’étonnante beauté d’un arbre, le dessin des collines, comment les sentir, comment être vraiment en contact avec toutes ces choses.

Vous savez ce qui se passe dans le monde... Il y a des guerres, des émeutes, une nation se dressant contre une autre...
L’Homme est indifférent à tout ce qui peut arriver à son prochain, pourvu qu’il soit, lui, bien en sécurité.
On vous éduque, on vous prépare à l’acceptation de tout... A mesure que vous allez grandir, certains d’entre vous se révolteront mais cette révolte, ne résoudra pas le problème.

Certains d’entre vous chercheront à fuir la société, mais cette fuite n’aura pas de sens.
Il vous faut changer la société mais pas en tuant les gens.
La société c’est vous et c’est moi. Vous et moi, nous créons cette société dans laquelle nous vivons.
Donc, vous devez la changer. Vous ne pouvez pas vous adapter à cette société monstrueuse.

C’est parce que nous sommes si desséchés nous-mêmes, si vides et sans amour que nous avons permis aux gouvernements de s’emparer de l’éducation de nos enfants et de la direction de nos vies.
Alors qu’allez-vous faire ?
~ Jiddu Krishnamurti ~


L'éducation du coeur

Les dernières minutes.. lorsque sa Sainteté quitte le public

Voici des propos du Dalaï-lama, la veille d’une conférence publique qu’il a donnée à Montréal le 3 octobre 2009 sur le thème : Éducation du cœur - la puissance de la compassion.
« La révolution intérieure que je préconise n’est pas une révolution religieuse… J’en suis arrivé à la conclusion qu’il n’importait guère qu’un être soit croyant ou non : il est plus important qu’il soit bon.
Qu’ils nous viennent du dehors, comme les guerres, la violence et le crime, ou qu’ils se manifestent au-dedans de nous sous forme de souffrances psychologiques et affectives, nos problèmes resteront sans solution aussi longtemps que nous continuerons d’ignorer notre dimension intérieure.
C’est cette ignorance qui explique qu’aucun des grands idéaux mis en œuvre depuis plus de cent ans - démocratie, libéralisme, socialisme - n’ait réussi à apporter les avantages universels qu’ils étaient censés procurer.
A n’en pas douter, une révolution s’impose. Mais pas une révolution politique, économique ou même technique. Ce siècle en a connu assez pour que nous sachions désormais qu’une approche purement extérieure, aussi utile soit-elle, ne saurait suffire.
Ce que je propose est une révolution intérieure.»

 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu