Novembre 2015 - MEDITATION et Liberté Bouddhisme et Spiritualité

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Novembre 2015

BLOG

Apprendre à méditer
Si apprendre à méditer est un cheminement que même les plus grands sages suivent tout au long de leur vie, s'y exercer au quotidien transforme déjà notre regard sur nous-mêmes et sur le monde.
Quel que soit l'angle sous lequel on envisage la méditation - celui de la transformation personnelle, du développement de l'amour altruiste ou de la santé physique, - celle-ci apparaît donc comme un facteur essentiel si l'on veut mener une vie équilibrée et riche de sens dans cette société ultra-individualiste et matérialiste.
ENTRER EN RELATION AVEC SES PENSEES
Le terme "méditation" signifie développer la capacité, l'habitude d'appliquer son esprit, sans distraction, sur un sujet ou un objet quel qu'il soit.
Le mode "penser à" de notre esprit envahit toute notre vie. Consciemment ou non, nous passons la plupart de notre temps à "penser à".
Mais la méditation est un processus différent de la pensée discursive ou de la réflexion. Parce que la méditation n'est pas pensée, au travers du processus continu d'observation silencieuse, de nouvelles formes de compréhension émergent.
Nous ne sommes pas obligés de nous battre avec nos pensées, ni de les juger. Tout simplement, nous pouvons juste choisir de ne pas poursuivre ces pensées une fois que nous avons pris conscience de leur existence.
Quand nous nous perdons dans les pensées, nous nous identifions fortement à elles. Les pensées balaient notre esprit et l'emportent et en très peu de temps nous pouvons en effet nous trouver bien loin !
Nous sautons dans un train d'associations de pensées, sans être conscient que nous avons embarqué, et en ne connaissant certainement pas notre destination.
Plus loin sur le trajet, nous nous réveillons et nous constatons que nous avons été emportés par nos idées. 
Et quand nous descendons du train, nous pouvons être dans un environnement mental tout à fait différent de celui qui était le nôtre quand nous avons embarqué.
Prenez quelques instant, maintenant, pour examiner les pensées qui naissent dans votre esprit.
A titre d'exercice, vous pouvez fermer vos yeux et vous imaginer dans un cinéma, occupé à regarder un écran vide. Attendez l'arrivée des pensées.
Comme vous n'êtes occupés à rien d'autre que d'attendre les pensées, vous pouvez en devenir conscients très rapidement.
Que sont-elles exactement ?
Que leur arrive-t-il ?
Les pensées sont comme des apparitions magiques qui semblent réelles quand elles nous absorbent, mais qui s'évanouissent si on les inspecte.
Mais qu'en est-il des pensées très fortes qui nous déstabilisent ?
Nous regardons, regardons, regardons tout d'un coup - WOUF ! - nous sommes absorbés dans une pensée.
De quoi s'agit-il ? Quels sont les états d'esprit ou les formes de pensées particulières qui nous absorbent de sorte que nous oublions qu'elles sont simplement des phénomènes vides et transitoires ?
Il est surprenant de constater le pouvoir énorme que nous accordons inconsciemment à ces pensées non désirées : "fais ceci, dis cela, souviens-toi, planifie, juge".
Elles ont le pouvoir de nous faire perdre la raison, et souvent elles le font !
Le type de pensées que nous avons, et l'impact qu'elles ont sur nos vies dépend de notre compréhension des choses. Si nous sommes dans l'état d'esprit volontaire et perspicace de simplement voir les pensées naître et passer, alors le type de pensées qui apparaissent importe peu ; nous pouvons regarder nos pensées comme le spectacle éphémère qu'elles sont en réalité.

De la pensée, naît l'action. De l'action résulte toutes sortes de conséquences. Dans quelles pensées allons-nous nous investir ? Notre tâche est d'essayer de les voir avec lucidité de manière à pouvoir décider sur lesquelles nous voulons agir, et celles que nous souhaitons simplement laisser passer.




APPRENDRE A MEDITER - Pourquoi méditer ? Sur quoi ? Comment ?
3 pages à lire : 1) Technique de méditation - 2) Obstacles à la méditation - 3) Méditer pour se transformer


CLIQUEZ ICI

 Alors ! voulez-vous pratiquer ? 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu