Septembre 2012 - MEDITATION et Liberté Bouddhisme et Spiritualité

Aller au contenu

Septembre 2012

BLOG

Par ces temps si troublés, combien il est important d'intégrer et de comprendre ce qu'est l'Amour Universel, ce qu'est cette Energie qui vous transporte. Quand vous êtes complètement baignés dans cette Energie, vous ne voyez autour de vous qu'Amour, vous ne voyez autour de vous que Lumière. Monique Mathieu

Tout ce à quoi l'on s'oppose persiste... C.G. Jung
Pratiquer le Ho'oponopono : je regrette, pardonne-moi, merci, je t'aime, merci.
La haine ne peut être anéantie que par l'amour. Ici le Ho'oponopono des animaux. Merci pour eux, merci pour nous.

Le Ho'Oponopono, pour guérir les maladies physiques ou psychiques au sein des groupes familiaux

La libération du Karma
Morrnah Nalamaku Simeona  (1913-1992), une kahuna la au lapa'au (guérisseuse par les plantes), reconnue à Hawaï, commença en 1976 à adapter l’ancien ho'oponopono aux réalités sociales de notre temps. À celles-ci elle ajouta aussi bien un procédé de résolution des problèmes généraux qu’une thérapie d’entraide psycho-spirituelle, que chacun peut pratiquer seul.
Son système comprend certaines techniques de ho'oponopono pour arriver à un travail commun entre les trois aspects de la conscience ou du Moi, auxquels elle donna aussi bien les noms hawaiiens que les termes de superconscient, conscient, subconscient.


Le Ho'Oponopono, qui signifie : Pour faire bien, et pour rectifier une erreur, originaire de Hawaï, est une méthode ancestrale qui permet de se relier à l'Energie d'Amour Universel pour transmuter tous les égrégores sombres en Lumière.
Dans le Hawaiian Dictionary : ho'oponopono est défini comme purification spirituelle, une réunion familiale, durant laquelle les relations sont rétablies par des prières, l’acte de contrition, la repentance et le pardon mutuel.
Le mot ho'oponopono se compose de :

  • ho'o qui signifie : commencer une action  

  • pono qui signifie : bonté, honnêteté, moralité, qualités morales, actions correctes et justes, excellence, prospérité, attention, utilité, état naturel, devoir, juste, équitable, droit, approprié, détendu, soulagé, devrait, aurait, doit, nécessaire

  • ponopono signifie : remettre en ordre, juste, retravaillé, harmoniser, corriger, régulariser, ordonner, nettoyer, ranger, agir correctement


Cette méthode est d’une grande simplicité et fonctionne à merveille, elle permet d’enlever les obstacles mentaux afin de libérer notre esprit et trouver de nouvelles façons d’obtenir ce que nous souhaitons dans notre vie.

Libérons-nous de nos croyances acquises, et des mémoires dont nous ignorons même l’existence.
Pour être à même de découvrir du neuf, d'éprouver quelque chose qui ne soit pas une projection de notre imagination, notre esprit doit être libre, n'est-ce pas ? Il doit être capable de voir ce qui est neuf, sans encombrer chaque fois sa vision de toute l'information que nous possédons déjà, de nos connaissances, de nos souvenirs.
Lorsqu’on prend la responsabilité de sa vie, tout ce que l’on voit, entend, sent, ou apprend d’une façon ou d’une autre on en est totalement responsable puisque cela fait partie de la perception de la propre vie. Le problème n’est pas la réalité à l’extérieur de soi, il serait à l’intérieur ; et pour changer cette réalité, on devrait se changer soi-même. La responsabilité totale comprendrait, que tout le vécu est une projection de l’intérieur de l’Homme.
Pour la photo du bol à thé,  voir son histoire dans la page du site : Un grand secret

En faisant Ho’oponopono, vous nettoyez les mémoires universelles. Pensez à toute la souffrance que subissent les animaux : chasse, élevage intensif, transport dans les conditions épouvantables, abattage cruel, jeux, courses, combats, vivisection, expérimentation…
Nos mémoires collectives de haine et de violence sont responsables de toute cette souffrance. Il faut les transmuter en mémoires d’amour.
Alors, dès que vous avez un moment, ressentez cette souffrance avec votre cœur, et dites simplement...

  • Divinité, nettoie en moi toutes les mémoires qui produisent la souffrance animale...

  • Je t’aime, Je suis désolé(e), s’il te plait pardonne-moi, merci, je t’aime.

Les prières égoïstes atteignent uniquement le monde astral, le lieu des désirs et de la convoitise. De ce niveau de conscience, les désirs personnels matérialistes seraient accordés. Les prières altruistes, dans lesquelles on prie aussi pour la liberté d’autres êtres ou objets, atteignent par leurs hautes vibrations, le niveau divin. De ce niveau là vient l’Énergie Divine, la mana divine ou la Lumière Pure.

A méditer...
Quel doit être notre comportement ? Respecter, ne pas juger et aimer sans conditions.
Si nous voulons être respecté, aimé, nous devons RESPECTER, AIMER. Mais aimer "tout". Le pauvre animal qui est là pour nous aider, est là pour nous parler de l'Unité . Par exemple : on sait que les baleines sont là pour aider la terre dans sa mutation. Puisque la terre a besoin d'être aidée par des psychismes, voyez ce qu'on leur fait !... Ici, sans jugement, juste une appréciation : voyez ce qui est arrivé à Fukushima... (Les tueurs de baleines !...)
Voir à ce sujet les 2 Vidéos en fin de page. Passionnant !!!

Et pour approfondir le sujet voir le karma collectif :
Comment expliquer le désastre du tsunami en Asie, et apaiser notre chagrin ?
Dans cet extrait, Thich Nhat Hanh, le célèbre moine bouddhiste vietnamien, poète et défenseur de la paix, nous offre des paroles de sagesse pour nous réconforter.
Ceci est un extrait d'un enseignement du dharma donné par le maitre de méditation Thich Nhat Hanh, au village des Pruniers, France, le 30 décembre 2004.
L'espèce humaine et la planète Terre sont un seul corps. J'ai le sentiment que notre planète Terre souffre, et que le tsunami est le cri de la terre alors qu'elle se tord de douleur : une lamentation, un appel au secours, un avertissement .../...  Nous tous, d'une certaine manière, avons contribué à ce karma collectif. Un désastre qui arrive à n'importe quelle partie de notre planète terre ou à l'espèce humaine est quelque chose dont nous avons tous à porter une part de responsabilité. Quand d'autres meurent, nous mourons ; quand d'autres souffrent, nous souffrons. Quand d'autres sont désespérés, nous sommes désespérés. C'est cela la perception du non-soi.

Chacun de nous est responsable de tous les maux et souffrances que vivent les Etres Sensibles et la Terre. En guérissant en nous cette part d’ombre, nous guérissons la planète entière.
On peut faire Ho’Oponopono à tout moment de la journée, aussi souvent que l’on veut et pour toutes les situations que l’on voudrait voir transformer.
Pensez à ce que vous voulez changer, dites : divinité ou qui que ce soit (à votre convenance), nettoie en moi toutes les mémoires qui produisent (et que vous voulez changer)

  • Je t’aime, Je suis désolé(e), s’il te plait pardonne-moi, merci, je t’aime.

  • Je t’aime : permet la transmutation de l’énergie bloquée en énergie circulante

  • Je suis désolé(e) : vous reconnaissez votre responsabilité, vos émotions... (Même si elles n’ont pas de rapport avec le sujet traité)

  • S’il te plait pardonne-moi : vous demandez à l’énergie d’amour universel de vous pardonner à vous-même

  • Merci : gratitude, foi que tout sera fait pour le mieux


Ce que vous vous apprêtez à regarder, dépasse vos pires cauchemars !

EARTHLINGS est un documentaire long-métrage sur la dépendance absolue de l'humanité à l’égard des animaux (animaux de compagnie, nourriture, habillement, divertissement, et recherche scientifique) mais aussi sur l’irrespect total pour ceux qu’on peut aussi qualifier de « marchandise ».
Puissant, instructif et provoquant, EARTHLINGS est de loin le documentaire le plus complet jamais produit sur la relation entre la nature, les animaux et les intérêts économiques des humains. On trouve beaucoup de films défendant cette cause, mais celui-ci dépasse tout. Des Terriens pleurent pour être entendus.
Cliquez sur la photo >>

Le Darshan d’Amma : 6'44 à nous faire du bien !
"L’amour est notre véritable essence. L’amour ne connaît pas de frontières de caste, de religion, de race ou de nationalité. Nous sommes tous des perles enfilées sur le même fil de l’amour." Amma (Sri Mata Amritanandamayi)

Dans la religion hindouiste, le darshan désigne un moment de contact visuel avec un maître spirituel ou sa représentation et la transmission d'énergie spirituelle associée à cette vision. Il peut prendre différentes formes suivant les maîtres. Certains jours Amma passe jusqu'à dix-sept heures d'affilée avec ses dévots à leur parler, à écouter leurs problèmes et à leur donner le darshan.
Depuis 30 ans, Amma a pris plus de 26 millions de personnes dans ses bras.
"Hais le mal, pas celui qui le fait. Si quelqu'un se montre égoïste, hais l'égoïsme, mais pas la personne. Tu peux y arriver, si tu essayes sincèrement."
Amma


Le Darsham de Mère Meera
Je regarde toutes choses au-dedans de vous pour voir où je peux aider, où je peux donner guérison et force. En même temps, je donne la Lumière à toutes les parties de votre être. J’ouvre chaque partie de votre être à la Lumière. Mère Meera.
Cliquez sur la photo >>>

Intervention de Jacqueline BOUSQUET : Dr ès Science, Biologie, Biophysique, Chercheur honoraire au CNRS Collaboratrice du Pr Émile Pinel pour la mise en évidence des champs en biologie, Conférencière internationale, Écrivain.

  • (première partie)  Science et Tradition se rejoignent enfin : Les fabuleuses conséquences de cette nouvelle vision du monde. Rudolf Steiner a dit : “Il faut que les laboratoires deviennent des autels”. "Les temps sont venus : notre horizon s’est élargi, le monde change à une allure vertigineuse”.

  • (deuxième partie) Avènement de la nouvelle conscience : Comment accompagner cette période de bouleversements profonds et s’adapter au changement de fréquences ? Comment se mettre au diapason des nouveaux concepts liés aux découvertes de la nouvelle physique ? Comment sortir de l’illusion et apprendre à fonctionner dans le coeur et non dans la tête (mental) en acceptant de faire table rase du passé et privilégier le pardon et non le jugement ? Il n’y a rien d’autre dans l’univers que ce que nous y projetons, en fonction de ce que nous sommes. La Tradition comme la Science nous enseignent que nous sommes tous "UN”.

Retourner au contenu